L'évolution du protocole ethernet

Depuis plus de 30 ans, Ethernet a évolué pour répondre aux demandes croissantes de commutation rapide de paquets réseaux. Ce protocole est devenu la technologie d'unification en communications via Internet et d'autres réseaux utilisant le protocole Internet (IP) . En raison de sa robustesse éprouvée et son faible coût, sa simplicité, la majorité du trafic Internet d'aujourd'hui commence ou se termine sur une connexion Ethernet.

Cette popularité au sein d'un écosystème complexe entre réseaux d'opérateurs , entreprise de réseau informatique, et consommateurs permet de créer un relation symbiotique entre ses diverses parties . En 2006, le groupe de travail IEEE 802.3 a formé le groupe d'étude Vitesse ( HSSG ) et a constaté qu'Ethernet avait besoin d'évoluer au-delà du 10 Gigabit Ethernet.

Pour la première fois dans l' histoire d'Ethernet , deux vitesses de fonctionnement ont été étudiées : 40 gigabits par seconde pour les applications serveur et 100 gigabit par seconde pour le réseau applications .

L' IEEE P802.3ba 40 Gb / s et 100 Gb / s Task Force ont été formé en Janvier 2008 pour développer un 40 Gigabit Ethernet Gigabit et projet de norme Ethernet 100 gigabits.

L'architecture 40 GBit/s

L'amendement P802.3ba de l’IEE spécifie une seule architecture, destinée à accueillir à la fois le 40 Gigabit Ethernet et le 100 Gigabit Ethernet.

La couche MAC, ce qui correspond à la couche 2 du Le modèle OSI, est reliée au connecteur (optique ou cuivre) par un dispositif PHY Ethernet, qui correspond à la couche 1 du modèle OSI. Le dispositif PHY est constitué d'un milieu à charge (PMD)une fixation (PMA) sous-couche de support matériel, et une sous-couche de codage physique (PCS).

Le fond de panier et le dispositif PHY de câblage en cuivre comprennent également un dispositif d'auto-négociation.

Cette universalité permet d'envisager rapidement des applications concrètes en matière de câblage informatique.